La trajectoire de rebond d’activité, esquissée en 2010 et 2011 pour les établissements  spécialisés dans le financement locatif de l’équipement des entreprises et des professionnels (crédit-bail mobilier et opérations connexes) ne s’est pas confirmée en 2012.

La production a enregistré cette dernière année une quasi-stagnation (léger repli de -0,3%) avec un montant quasiment identique à celui de l’année précédente (22,3 Mds d’euros).

Après des évolutions (à la hausse ou à la baisse) de faible amplitude durant les trois premiers trimestres (le cumul des neuf premiers mois marquait une légère progression de +0,5%), la contraction de l’activité s’est amplifiée à l’automne (-2,6% par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente).

L’évolution a été moins favorable pour le crédit-bail mobilier que pour les autres opérations de location.

 Après la forte progression enregistrée en 2011 (+16,2%), c’est un nouveau recul de la production que l’on constate en 2012. Les investissements en crédit-bail cèdent -2,7% par rapport à l’année précédente, à 10,3 Mds d’euros, soit un volume d’activité inférieur de près de -20% par rapport à 2008, année record. Après un premier semestre quasiment atone, la production a fléchi plus nettement durant l’été (-2,7%) avant de se contracter de -8,3% à l’automne.

Les investissements en autres financements locatifs progressent faiblement : +1,9% à 12 Mds d’euros. Les opérations de location avec option d’achat sont quasiment stables (-0,4% à 2 Mds d’euros), de même que celles de location longue durée (+0,6% à 4,5 Mds d’euros). Les opérations de location financière augmentent de +3,8% à 5,5 Mds d’euros.

Tous modes de financements locatifs confondus (location avec et sans option d'achat), le secteur des financements de véhicules utilitaires et industriels est le seul à enregistrer un recul par rapport à l’année précédente (-7,4% à 7,1 Mds d’euros), tous les autres demeurant en territoire positif : +1,4% à 3,6 Mds d’euros pour le matériel informatique et de bureautique, et +6,4% à 7,2 Mds d’euros pour les autres biens d’équipement.

Le financement des investissements immobiliers en 2012 : nouveau repli de la production en crédit-bail immobilier (-10,7%)

Globalement, le secteur du financement des investissements immobiliers des entreprises enregistre en 2012 une chute approchant celle de 2009 : la production diminue de -22,2% par rapport à 2011 (-29% en 2009), avec 8,5 Mds d’euros.

La baisse diffère cependant selon les trois modes de financement.

 Les engagements nouveaux de crédit-bail immobilier enregistrent en 2012 un recul comparable à celui de l’année précédente (-10,7% après -10,5%). Avec 5,1 Mds d’euros de nouveaux contrats signés, la production retrouve un niveau d’activité similaire à celui de 2007, inférieur de -20% au niveau record de 2010. Le rythme de contraction a peu varié en cours d’année : de -9,8% au premier semestre par rapport à la même période de l’année précédente, il s’est légèrement accentué dans la seconde partie de l’année (-11,4%).

Les évolutions sont diversifiées selon les types de locaux financés :

- Les engagements nouveaux concernant les locaux commerciaux (magasins, supermarchés, hôtels...) composent la part la plus importante de la production. Avec 1,6 Md d’euros (près du tiers du total), ils sont en baisse de -19,4% par rapport à l’année précédente.

- Le repli est comparable pour les opérations sur locaux industriels (usines, ateliers, entrepôts...) avec -20% pour 1,5 Md d’euros.

- En revanche, les engagements sont orientés à la hausse pour les locaux de bureaux (+16,6% à 0,94 Md d’euros) et les autres locaux (+3,7% à 0,97 Md d’euros dans le secteur médical, universitaire, etc.).

Sur les 25 dernières années, le crédit-bail immobilier a permis de financer 140 Mds d’euros d’investissements immobiliers des entreprises.

 La production des Sofergie recule globalement de -27,9% à 0,75 Md d'euros. Une forte poussée des opérations de crédit-bail (pour un montant qui reste cependant modeste à 0,22 Md d'euros) contraste avec une chute des financements sous forme de crédit classique (de 1 Md d'euros en 2011 à 0,53 Mds d'euros en 2012).

Sur les 25 dernières années, les Sofergie auront investi 16 Mds d'euros.

 

Source ASF

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

OK      En savoir plus
X